La gynécomastie après une perte de poids

Après la perte de poids, la gynécomastie nécessite souvent plus longues incisions et plus contouring en raison de la présence de redondante de peau, de tissus, et de graisse. Le but est de créer, un aspect masculin naturel et des cicatrices discrètes.

La gynécomastie et ses techniques

La chirurgie de gynécomastie, ou plus communément appelé comme réduction du sein masculin, fait intervenir différentes techniques basées sur l’apparence des cicatrices. Cependant, les patients avec des pertes de poids massives doivent accepter le fait qu’ils ont besoin de beaucoup de travail pour obtenir de bons résultats.

La plupart des chirurgies de gynécomastie utilisent une incision en forme de « U » dans le bord inférieur de l’aréole (environ 4:00-8:00) de sorte que les cicatrices résultantes se fondent dans la peau. Avec cette technique, les chirurgiens sont en mesure d’éliminer l’excès de tissu glandulaire.

Toutefois, seuls les hommes avec une peau jeune et élastique peuvent profiter des avantages d’une technique d’incision en forme de « U ». Les patients ayant perdus une masse importante, quant à eux, ont généralement une peau plus affaissée qui doit être enlevée pour atteindre le contour idéal masculin.

GYNECOMASTIE

Le cas des gynécomasties profondes

Dans les cas de gynécomastie profonde, le patient peut avoir besoin d’une technique de réduction d’ancrage dans laquelle les incisions vont autour de la frontière de l’aréole, à la verticale vers le sillon sous-mammaire, et dans le pli du sein, conduisant à une cicatrice en forme de « T » inversé.

Malgré la cicatrice plus visible (en particulier la ligne verticale entre l’aréole et le pli sous-mammaire), les patients ayant perdus une masse importante devraient accepter que ce soit le seul moyen d’atteindre la forme optimale du sein. Dans les premiers mois, les cicatrices sont enflées et mettent une année pour murir. Souvent, les cicatrices qui guérissent correctement n’ont pas d’apparence dérangeante.