Guérir par l’hypnose est-ce possible ?

L’hypnothérapie a aujourd’hui de nombreux adeptes. Il s’agit pour ses praticiens, d’utiliser l’hypnose pour faire de la thérapie. Cette thérapie consiste à modifier l’état de conscience du patient, pour l’aider à trouver dans son inconscient la voie de sa guérison.

Petite histoire de l’hypno(se)-thérapie

Le terme hypnose on le doit à James Braid, médecin écossais, en 1843. Mais son usage thérapeutique a suscité de nombreuses controverses au long de l’histoire, en raison des frontières intraçables de son usage (scientifique, spirituelle, traditionnelle). Entre les partisans du magnétisme animal et ceux du courant hypnotique, difficile de savoir si c’est la Conscience du Moi ou si c’est l’inconscient du sujet qui est pénétrée par ce canal.

Néanmoins, il faut reconnaître que l’hypnothérapie en elle-même a évolué depuis 1895, à la suite des travaux de Freud et Breuer, sans oublier l’Hypnose Ericksonienne (Erickson Milton) qui a les faveurs des praticiens de la Nouvelle Hypnose, parce qu’elle permet d’agir sur l’inconscient profond.

Indications de l’hypnothérapie

En dehors des cas purement psychiatriques, c’est-à-dire nécessitant une psychothérapie, l’hypnothérapie semble répondre à tous les autres problèmes de la vie humaine. Il s’agit notamment des troubles du corps, les phobies, les troubles de l’anxiété, les troubles obsessionnels compulsifs, les addictions, les troubles de l’humeur, les troubles de l’alimentation, etc. Toutefois, certains cas comme les troubles hormonaux des glandes mammaires nécessitent une consultation médicale, voire d’être directement pris en charge par un spécialiste du domaine médical. Le cas échéant, l’hypnose thérapeutique accompagnera simplement le patient dans sa démarche médicale.

Déroulement de l’intervention

Le patient reste conscient lors du déroulement de la séance, il ne perd ni la mémoire ni ne devient amnésique. Le traitement peut s’étendre sur une ou plusieurs séances. Elle peut durer plus d’une heure selon les cas. Après la prise de contact entre le patient et l’hypnopraticien, s’en suit un débriefing, puis l’induction de la transe, la thérapie elle-même, la sortie de transe enfin.