Présentation de la chirurgie de la silhouette

La chirurgie de la silhouette agit principalement sur trois éléments : la graisse, la peau et les muscles. Les chirurgies de la silhouette les plus connues sont : La liposuccion, la brachioplastie, la plastie abdominale, le lipofilling des fesses et le lifting des cuisses.

Action sur les cellules graisseuses

S’il s’avère que la quantité de graisse est insuffisante au niveau d’une région du corps, la chirurgie appropriée consiste à réaliser une lipostructure c’est-à-dire une injection de graisse. C’est ce qu’on appelle aussi un lipofilling.

Si contrairement à ce cas, la graisse localisée est excédentaire, le chirurgien va pratiquer une liposuccion pour aspirer les amas graisseux. Il est important de signaler qu’il ne faut pas faire la confusion entre une lipoaspiration et une chirurgie de l’obésité. La première intervention traite une quantité limitée de graisse  qui doit, en plus, être non diffuse, la seconde, c’est-à-dire la chirurgie bariatrique, sert à aider le patient à perdre une importante surcharge pondérale. Autrement dit, elle l’aide à maigrir, ce qui ne présente pas l’objectif d’une liposuccion.

Action sur la peau

L’état de la peau varie d’une personne à une autre. Les tissus cutanés peuvent être de bonne qualité et sans excédent.  Et c’est bien dans ce cas, qu’une lipoaspiration donne les meilleurs résultats. Lorsque le patient affiche une peau distendue, le plasticien lui propose dans la plupart des cas de subir une un lifting. Ce sont ces facteurs qui favorisent l’affaissement de la peau : l’âge, la grossesse et l’amaigrissement important.

Lors d’une dermolipectomie, la peau est décollée et l’excès cutané est éliminé.

Action sur les muscles

Pour qu’une chirurgie de la silhouette atteigne bien ses objectifs, l’idéal est que les muscles soient toniques. Avec le temps, les muscles peuvent s’écarter. Lorsque ce phénomène surgit au niveau de l’abdomen on parle d’un diastasis. Dans ce cas, une simple remise en tension permet de corriger ce défaut.